9 août 2015

Que ma joie demeure...

Bonjour à tous !

Il n'y a pas de petites ou de grandes victoires, il y a juste des victoires.

Ma tenue du jour fait partie de mes victoires car elle vient de chez Etam.

Jamais je n'aurai pensé pouvoir m'habiller dans cette enseigne et pourtant c'est le cas.
Vous ne pouvez imaginer ma joie que de rentrer dans ce type de boutique, d'essayer et de voir que ca tombe nickel.
Le t-shirt et la jupe viennent de chez Etam, collier Agatha trouvé sur page FB de vide dressing Plus size, montre Agatha offerte par maman pour mon anniversaire.

Coté moral, j'ai la pêche. Je me rends compte que j'ai une force en moi que je n'imagine pas.
J'ai une philosophie de vie qui fait que le hasard n'existe pas. Il y a toujours un coté positif à nos malheurs et je préfère passer du temps à le trouver qu'à pleurer sur mon sort.

Je me rends compte aussi que j'ai l'impression d'avoir été libérée d'un poids trop lourd à porter pour moi. Je me sens libre de faire ce qui me tient à cœur.


Actuellement je suis à la recherche d'un appartement et c'est tellement agréable de chercher un endroit pour vivre qui vous convienne vraiment. Je veux de la lumière, de l'espace, de la verdure... tout ce que je n'avais pas là où j'ai vécu.
J'ai envie d'une coiffeuse dans ma chambre (Merci Marie Mon Ange c'est ta faute ça).
Je vais pouvoir ranger mes affaires comme je le veux, avoir un endroit où je vais pouvoir faire ma déco et non pas attendre je ne sais quoi pour le faire...

J'ai de la chance mais je sais que cette chance ne doit rien au hasard...
Je suis aimée et protégée et je fais mon maximum pour réaliser mes rêves.

Je me souviendrai toujours des paroles de mon ancien coach Nicolas Depetris : quand on veut aller là où n'est pas notre place on perd de l'énergie à nager à contre courant. Quand on va là où l'on doit être, on nage dans le sens du courant et on avance deux fois plus vite sans se fatiguer.
Je sais que je vais là où je dois être...

L'envie, l'action, je respire... et je comprends enfin que je manquais d'oxygène et que j'étais en train d'étouffer dans ma vie.
Alors j'ai compris que cette rupture n'est pas quelque chose de négatif mais une super chance pour moi. La chance de retrouver qui je suis et de faire ma vie telle que je la rêve...

Je dois aussi remercier tous mes amis d'avoir été là, de m'avoir soutenue, réconfortée et consolée.
Je pleure fort mais je me relève vite.
Je prends conscience de la force que j'ai en moi, que j'ai des supers amis et une famille toujours présents pour moi.
J'avais peur de ne plus être aimée alors que c'est tout le contraire qui se passe... J'ai plus reçu d'amour et de preuves d'amour depuis 10 jours que depuis 2 ans...



Belle journée à vous :)